logo institut

Biodiversité marine


Les citoyens volontaires du réseau VOCE ont participé de nouvelles observations de diversité marine, sur les 6 placettes du Golfe de Fos. Le travail consiste à relever la présence d'espèces remarquables, la fréquence d'algues vertes, brunes et rouges, et enfin à mesurer les paramètres physico-chimiques de l'eau. Cette mission s'inscrit dans le cadre du projet FOS-SEA. L'une des placettes est située au niveau des cabanons de Ponteau. Elle a été réalisée la veille de la fuite de chlorure ferrique à Lavéra, ce qui constitue un point de référence clé pour le suivi actuel de l'impact environnemental.


Toutes les actus

L'institut

L'Institut écocitoyen est une association dont les missions principales sont l'acquisition de connaissances scientifiques autour des questions sanitaires et environnementales, la transmission de ces savoirs et l’organisation d’actions de surveillance et de protection de l’environnement. Pour la première fois, citoyens, élus, industriels et scientifiques collaborent à un projet commun à l'échelle d'un territoire.

Retour

Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP)

Qu'est-ce que les HAPs ?

Les HAPs constituent un groupe de plusieurs centaines de composés organiques qui sont trouvés naturellement dans le charbon et le pétrole. Ils sont également issus de la combustion incomplète de matières organiques (carburants, bois, tabac....). Ces molécules sont constituées d'atomes de carbone et d'hydrogène mais leur structure comprend au moins 2 cycles aromatiques condensés. Ils sont classés en légers ou lourds en fonction du nombre de cycles, qui leur confèrent des propriétés physiques, chimiques et toxicologiques différentes.

Les HAPs sont peu utilisés à l'heure actuelle. Certains HAPs sont utilisés dans des polymères, des teintures, des pigments, des surfactants, des dispersants, des agents tannants, des solvants, des résines insecticides et des ramolissants de caoutchouc. Ils peuvent également être utilisés en très faibles quantité dans des laboratoires de toxicologie à des fins de recherche.

Les sources des HAPs peuvent être naturelles (incendies) soit anthropiques par évaporation (de goudrons, de créosote) ou par combustion (chauffage au bois, combustion de végétaux, charbon ou tourbe, trafic routier notamment les moteurs diesel et procédés industriels type cokeries, incinération, centrale thermiques).

Quelles sont les causes d'exposition aux HAPs ?