logo institut

La biodiversité sous-marine en observation


Des volontaires de l’Observatoire Citoyen de l’Environnement (VOCE) participent à l’étude FOS-SEA, qui investiguent actuellement l’impact des rejets d’eaux chlorées dans le Golfe de Fos. L’objectif est d’étudier la diversité et l’état écologique de 6 placettes localisées sur le pourtour du golfe dans le cadre de sorties Palmes/Masques/Tubas. Le travail effectué avec les volontaires s’est notamment attaché à relever la présence/absence d’espèces remarquables sur chaque placette, à déterminer le pourcentage d’algues vertes, brunes et rouges, à mesurer les paramètres physico-chimiques avec une sonde multiparamètres et à réaliser des observations vidéos pour le suivi des peuplements halieutiques. Pour participer, merci d’envoyer un mail à voce@institut-ecocitoyen.fr


Toutes les actus

L'institut

L'Institut écocitoyen est une association dont les missions principales sont l'acquisition de connaissances scientifiques autour des questions sanitaires et environnementales, la transmission de ces savoirs et l’organisation d’actions de surveillance et de protection de l’environnement. Pour la première fois, citoyens, élus, industriels et scientifiques collaborent à un projet commun à l'échelle d'un territoire.




Implanté au coeur de la zone industrialo-portuaire de Fos en 2010, l’Institut Ecocitoyen est un centre d'étude de l'environnement et de l'effet des pollutions sur la santé, visant à mieux connaître les risques liés aux activités humaines, notamment industrielles et logistiques.

A partir d'une démarche impliquant citoyens et scientifiques, intégrant l'ensemble des milieux naturels et la santé humaine, les travaux de l'Institut s'adressent aux acteurs du territoire en vue de la réduction des émissions polluantes, de l’adaptation des suivis environnementaux aux polluants spécifiques, et de la réhabilitation des sites contaminés.

Les résultats de ces études, reconnus au niveau académique, sont aujourd’hui officiellement pris en compte par le Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l’Assemblée nationale, ainsi que par le Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable.

L’Institut assure ainsi un rôle de soutien à la décision, qui s’inscrit au sein d’un territoire en constante mutation, où l’interrelation entre la science et la société est un puissant moyen d’ouvrir les sujets de recherche et d’innover dans la connaissance.



Missions

Connaître – Agir – Transmettre

A l’heure où les questions sur la contamination des milieux et le bouleversement des grands équilibres écologiques orientent les débats sur l’avenir des sociétés, l’IECP conduit une expertise scientifique pour mieux connaître la relation entre l’humain et son environnement, en se fondant, grâce à une approche participative, sur l’une de ses composantes structurelles : son identité citoyenne.

Dans ce contexte, les actions de l’Institut s’organisent selon trois grandes missions :

  • - Développer la connaissance sur les polluants et leurs effets sur les milieux et la santé : réactivité, transferts et toxicité des polluants
  • - Impliquer les citoyens au processus d’identification des problèmes de pollution, d’élaboration des protocoles et de mise en œuvre des études
  • - Informer et alimenter les débat autour des territoires exposés à des pollutions spécifiques
Pour réaliser ses missions, l’Institut s’appuie sur une équipe hautement qualifiée disposant d’un laboratoire de préparation et de mesure des échantillons, et s’entoure d’un réseau de partenaires universitaires et d’un observatoire citoyen de l’environnement.



L'equipe

Philippe Chamaret
 
      Directeur
philippe.chamaret@institut-ecocitoyen.fr - Tel : 06 61 81 46 28 | 04 90 55 49 96
 
Julien Dron
 
  Responsable Scientifique
julien.dron@institut-ecocitoyen.fr - Tel : 07 61 87 00 25 | 04 90 55 49 97
 
Jocelyne Urban
 
  Responsable Administrative et Financière
jocelyne.urban@institut-ecocitoyen.fr - Tel : 06 99 99 13 42 | 04 90 55 49 95
 
Annabelle Austruy
 
  Chargée de mission "Sols et Ecotoxicité"
annabelle.austruy@institut-ecocitoyen.fr - Tel : 06 99 13 00 50 | 04 90 55 49 99
 
Marine Périot
 
  Responsable de l’Observatoire Citoyen de l’Environnement - Chargée de Mission Bio indication environnementale -
marine.periot@institut-ecocitoyen.fr - Tel : 07 63 01 82 92 | 04 90 55 40 42
 
Véronique Granier
 
  Chargée de mission communication
veronique.granier@institut-ecocitoyen.fr - Tel : 06 61 68 88 45 | 04 90 55 49 98
 
Sandra Alastra
 
  Gestionnaire administrative et comptable
sandra.alastra@institut-ecocitoyen.fr - Tel : 04 90 55 49 94
 
Gautier Revenko
 
  Webmaster, technicien d'expérimentation
gautier.revenko@institut-ecocitoyen.fr - Tel : 06 99 52 36 65 | 04 90 55 40 41
 
A pourvoir   Chargée de mission "Santé Environnement"



Le Conseil scientifique

Michel DE MEO
 
Maître de conférences, IMBE - CHU La Timone
Biogénotoxicologie et Mutagenèse Environnementale
 
Thierry DUTOIT
 
Professeur, Université d’Avignon - IMBE
Populations, Communautés, Paysage
 
Pierre DOUMENQ
 
Professeur, Aix Marseille Université
Analyse, Développement Durable, Environnement, Méthodologie
 
Christelle GRAMAGLIA
 
Chercheur en sociologie,UMR G-EAU
 
Gisele HENRY
 
Médecin généraliste à Fos-sur-Mer
 
Patrick HÖHENER
 
Professeur, Aix Marseille Université
Chimie de l’Environnement Continental
 
Catherine KELLER
 
Professeur, Aix Marseille Université - CEREGE
Sol, Eau, Déchets, Biogéochimie et Développement Durable
 
Aurélie GUINDON-PICARD      Médecin généraliste à Entressen
 
Stéphane MOUNIER
 
Maître de conférences, Université du Sud Toulon-Var
Processus de Transferts et d’Échanges dans l’Environnement
 
Gilles NALBONE
 
Directeur de recherche émérite, INSERM
Syndrome Métabolique, Tissu adipeux, Pathologie Vasculaire et Thrombose
 
Sylvia PIETRI
 
Directrice de recherche, CNRS - Institut de Chimie Radicalaire
Sondes moléculaires en biologie & stress oxydant
 
Alain THIERY
 
Professeur, Aix Marseille Université - IMBE
Biomarqueurs et Bioindicateurs Environnementaux
 
Yves TRAVI
 
Professeur, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse - INRA
Environnement Méditerranéen et Modélisation des Agro-Hydrosystèmes
 
Pierre-Henri VILLARD
 
Maître de conférences, IMBE - CHU La Timone
Nutriments Lipidiques et Prévention des Maladies Métaboliques
 
Henri WORTHAM
 
Professeur, Aix Marseille Université
Instrumentation et Réactivité Atmosphérique



Le Conseil d'administration

Le conseil d’administration de l’Institut est composé de membres représentant les collèges ci-dessous, qui élit en son sein un Bureau.

Président : Henri Wortham, Professeur de chimie environnementale, Aix Marseille Université (AMU)
Trésorier : Jacques Carle, Président de l’association des quartiers de la Plage Nord et de Carteau Nord
Secrétaire : Gisèle Henry, Médecin généraliste à Fos-sur-Mer

Le Conseil d’Administration se compose en outre de l’ensemble des acteurs du territoire, regroupés en 5 collèges :

Collège des collectivités

  • Métropole Aix-Marseille Provence (MAMP)
  • Conseil de Territoire Istres Ouest Provence
  • Autres collectivités territoriales

Collège des citoyens

  • Association de Défense et de Protection du Littoral du Golfe de Fos (Fos-sur-Mer)
  • Association des quartiers de la Plage Nord et de Carteau Nord (Port-Saint-Louis-du-Rhône)
  • Association Esperen (Istres)
  • Association Fare Sud (Agréée Protection de l’Environnement par la Préfecture de Région)

Collège des industriels et experts

  • Grand Port Maritime de Marseille-Fos (GPMM)
  • Groupement Maritime et Industriel de Fos (GMIF)
  • Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille-Provence (CCIMP)

Collège des organismes de recherche

  • Henri Wortham (Professeur AMU)
  • Sylvia Pietri (Directrice de recherche CNRS)
  • Catherine Keller (Professeure AMU)

Collège des médecins et pharmaciens

  • Gisèle Henry (Médecin généraliste à Fos-sur-Mer)
  • Aurélie Guindon-Picard (Médecin généraliste à Entressen)

Les services de l’Etat en charge de l’environnement et de la santé sont systématiquement invités à participer aux réunions du conseil d’administration.

Equipements



Materiels de mesure et prélèvements

Système mobile pour le prélèvement et l'analyse de l'air : une capacité à intervenir en tout point du territoire

Le dispositif se compose d’une remorque abritée et climatisée, disposant d’un capteur ultrasonique à deux dimensions pour la mesure précise des données de vent.

Un générateur électrique assure l’autonomie nécessaire aux interventions extérieures et permet de choisir un site de prélèvements et de mesures en fonction de la pertinence scientifique, sans dépendre de l’emplacement des sources d’énergie. En fonction du type d’étude conduite, ce système peut accueillir d’autres dispositifs de mesure et de prélèvement.


Plateforme d’étude et de suivi des particules ultrafines : un suivi de l’aérosol adapté au contexte industrialo-portuaire Supersite Fos-Carabins

La technologie aujourd’hui déployée sur la plateforme située à Fos-sur-Mer (Carabins) permet de caractériser précisément les particules PM1 dans l’air et de mesurer les paramètres météorologiques locaux :

  • - Un compteur granulométrique de particules ultrafines (SMPS) mesure le nombre de particules et détermine leur taille dans la gamme 0,01 à 1,1 µm.
  • - Un spectromètre de masse aérosol compact (ToF-ACSM) analyse les principales catégories chimiques composant les PM1, pour suivre en direct les évolutions de la composition de l’aérosol atmosphérique sur sa fraction la plus fine, majoritaire à Fos-sur-Mer.
  • - Une station météo mesure en temps réel la température, la vitesse et la direction du vent, les précipitations, l’humidité relative et la pression atmosphérique.


Prèleveur sur filtre DA80 Préleveur haut-débit de l'aérosol atmosphérique

Le collecteur de poussière HVS permet le prélèvement de l’aérosol atmosphérique sur filtres au débit de 30 m3/h. Le collecteur est équipé d’une tête de prélèvement PM2,5.

Les prélèvements sur filtres sont destinés à être analysés en laboratoire pour une caractérisation précise et multiple de la composition chimique des particules : dioxines/furanes, HAP, PCB, métaux...


Sonde aquatique multi-paramètres

Destinée aux études des milieux aquatiques, la sonde multiparamètres permet des mesures instantanées de plusieurs paramètres : température, salinité, chlorophylle A, oxygène dissout, pH, profondeur.

Cet équipement est notamment utilisé en accompagnement de prélèvements d’eau ou de mesures de courant, dont les résultats peuvent être fortement influencés par ces paramètres hydrologiques, ainsi que pour le suivi des variations de la salinité au sein du Golfe de Fos.


Bouteille NISKIN Bouteille de prélèvement d'eau en profondeur

Cet équipement sert à prélever de l’eau à une profondeur prédéfinie, en évitant les risques de contamination des niveaux supérieurs. Il est utilisé pour prélever des échantillons d’eau destinés à la mesure de contaminants chimiques ou encore à l’étude du plancton par exemple.


Courantomètre

Un courantomètre de type ADCP (Profileur de courant par effet Doppler acoustique) mesure la vitesse et la direction des courants marins au moment des prélèvements et des mesures physico-chimiques de l’eau. Il a été acquis dans le cadre de l’étude de recherche FOS-SEA.

Carotteur Cobra TT

Dispositif motorisé de prélèvement de sols en profondeur, disposant d’une capacité de forage de 4 m. Les propriétés de cet équipement permettent de travailler sur tous types de sols, notamment en configuration de sols durs ou caillouteux. Ces conditions sont particulièrement adaptées aux différentes natures de sol rencontrées sur le territoire métropolitain.

Le laboratoire

L’Institut Ecocitoyen a, dès sa création, défini comme prioritaire la relation la plus directe avec les structures universitaires, afin d’assurer une complète maîtrise de la chaîne d’analyses et de bénéficier de la capacité d’interprétation du milieu de la recherche scientifique. La mise en œuvre des actions en cours a donc occasionné de nombreux partenariats durables avec des laboratoires de référence en termes d’études de l’environnement et de la santé, ce qui a permis de disposer de données fiables et de diminuer les coûts d’exploitation.

En revanche, compte tenu du temps dédié à la préparation des échantillons, tant au niveau de l’équipe en termes de déplacements qu’au niveau des laboratoires partenaires en temps de mise à disposition de matériels, l’Institut Ecocitoyen s’est doté de moyens in situ pour le broyage, la pesée, le tamisage, l’étuvage et la conservation des échantillons. Ces acquisitions engendrent de fortes diminutions des coûts de fonctionnement à l’avenir.

Le lieu

D’une surface totale d'environ 100m2, le laboratoire est divisé en 2 parties : un atelier (50m2) et une zone de manipulation des échantillons entièrement aménagée. Equipé de paillasses, de points d’eau et électriques, le laboratoire accueille du matériel de préparation des échantillons et de mesures physiques.


Le matériel

etuve Etuve : destinée au séchage des échantillons (sols, lichens, végétaux, poissons...), à de températures entre 30 et 250 degrés. Outre sa capacité à sécher simultanément une grande quantité d’échantillons, elle permet également de sécher toute la verrerie du laboratoire sans risque de contamination du matériel.

Balance haute précision : la haute sensibilité qui caractérise les études environnementales nécessite de pouvoir mesurer très précisément la masse des échantillons. La balance acquise en 2013 permet une mesure au dixième de mg près.

Lyophilisateur : Il permet de sécher à froid par sublimation de l’eau contenue dans les échantillons en faisant le vide dans l’habitacle et en abaissant la température à -55 degrés. Cela permet d'éviter toute perte par évaporation, notamment pour les contaminants organiques (hydrocarbures, HAP, PCB, dioxines...)

broyeur Broyeur à billes : Cet appareil permet de réduire en poudre ultrafine les matrices solides. Cela facilite l'extraction des contaminants pour les travaux d’analyse sur les échantillons, en garantissant une homogénéité de grain et une finesse très élevée. Les éléments du broyeur à billes en contact avec les échantillons sont entièrement en zirconium afin d’éviter toute contamination, notamment en métaux.

Loupe Binoculaire : Il s’agit d’un outil qui permet de voir les échantillons avec un grossissement assez important. En outre, doté d’une caméra spécifique, la loupe binoculaire permet d’obtenir une imagerie de grande qualité. Elle est utilisée dans l'identification des lichens par exemple.

Microscope : Grossissement plus important que la loupe binoculaire. Il est également doté d'une caméra et permet l'observation très fine au niveau cellulaire. Utilisé dans l'identification de certaines espèces de lichens par exemple, il peut aussi servir à des applications écotoxicologiques.

Système mili Q : Ce système permet la production d'eau pure et ultra pure utilisée pour la préparation de solutions d'extraction ou d'analyse et le nettoyage de la verrerie (Résistivité : 18,2 MΩ.cm à 25°C, COT < 5 ppb, Bactéries < 0,1 CFU/ml). Elle est essentielle pour la préparation des blancs d'analyse et la mise en solution des échantillons.

Bain ultra son ou sonicateur: Permet de réaliser une procédure accélérée de nettoyage d'échantillons, de pièces ou de dissolution de produits par l'effet mécanique d'ondes ultrasonores.

Sorbonne : C'est une hotte de laboratoire munies de parois latérales, d'une paroi frontale et d'un registre de fond permettant l'aspiration haute et basse des vapeurs. Elle permet l'extraction des vapeurs toxiques des produits utilisés lors de manipulations. Sa fonction première est de protéger le manipulateur.

Le processus de préparation des échantillons
  • Prélèvement sur site (sols, végétaux, particules sur filtres, eau de mer, eau douce, sédiments…)
  • Nettoyage : pour les végétaux notamment
  • Séchage : en étuve ou lyophilisateur
  • Broyage : réduit en poudre fine
  • Conditionnement : selon la nature des analyses à conduire : en flaconnage dédié ou congélation
  • Envoi au laboratoire d’analyse


Partenaires

Dès sa création, l’Institut Ecocitoyen s’est construit selon une approche centrée sur des relations de coopération et d’échange avec les organismes experts reconnus et les structures officielles. Aujourd’hui, ce travail se traduit par un réseau de partenaires allant des associations citoyennes aux agences nationales chargées des politiques environnementales et sanitaires.




                        



Contact

Institut Ecocitoyen pour la Connaissance des Pollutions
Centre de vie la Fossette RD 268
13270 Fos-sur-Mer
France
Tel : 04 90 55 49 94
Mail : contact@institut-ecocitoyen.fr