logo institut

Biodiversité marine


Les citoyens volontaires du réseau VOCE ont participé de nouvelles observations de diversité marine, sur les 6 placettes du Golfe de Fos. Le travail consiste à relever la présence d'espèces remarquables, la fréquence d'algues vertes, brunes et rouges, et enfin à mesurer les paramètres physico-chimiques de l'eau. Cette mission s'inscrit dans le cadre du projet FOS-SEA. L'une des placettes est située au niveau des cabanons de Ponteau. Elle a été réalisée la veille de la fuite de chlorure ferrique à Lavéra, ce qui constitue un point de référence clé pour le suivi actuel de l'impact environnemental.


Toutes les actus

L'institut

L'Institut écocitoyen est une association dont les missions principales sont l'acquisition de connaissances scientifiques autour des questions sanitaires et environnementales, la transmission de ces savoirs et l’organisation d’actions de surveillance et de protection de l’environnement. Pour la première fois, citoyens, élus, industriels et scientifiques collaborent à un projet commun à l'échelle d'un territoire.

Retour

Polychlorobiphényles (PCBs)

Qu'est-ce que les PCBs ?

Les polychlorobiphényles (PCB) sont des composés aromatiques organochlorés dérivés du biphényle, industriellement synthétisés. Ils forment une famille de composés ayant la même structure chimique de base, mais dont le nombre et la position des atomes de chlore sont variables. Il existe ainsi 209 congénères qui correspondent aux 209 possibilités de configuration des atomes de chlore.

Du fait de leur toxicité, les PCBs ont été interdits en France pour leur production et utilisation en 1987, mais ils ont très largement été utilisés depuis 1930, notamment dans les matériels électriques, (comme isolants dans les transformateurs et gros condensateurs), dans les échangeurs thermiques et hydrauliques (fluides caloporteurs, fluides hydrauliques), dans les matières plastiques (ignifugeant), dans les peintures, laques, vernis, colles, encres fils cables, textiles synthétiques, joints d'isomation et mastics, linoleum, PVC, caoutchouc, papier (comme agents plastifiants et adhésifs, anti-oxydants), dans les huiles de l'industries mécanique (comme additif lubrifiant) et dans des produits phytosanitaires (bactéricides, insecticides...).

Les sources des PCBs sont strictement anthropiques. Il s'agit de sources historiques dues à l'ancienne utilisation et production des PCBs avant 1987 (sols et sédiments contaminés qui contaminent l'environnement lors de l'érosion des sols ou de crues), et de sources actuelles dues à l'utilisation de matériaux contenant encore du PCB (comme les transformateurs) ou à l'incinération ou le stockage de déchets contenant du PCB. Les PCBs ont la particularité d'être lipophile et de se bioaccumuler le long de la chaîne alimentaire.

Quelles sont les causes d'exposition aux PCBs ?