logo institut

La biodiversité sous-marine en observation


Des volontaires de l’Observatoire Citoyen de l’Environnement (VOCE) participent à l’étude FOS-SEA, qui investiguent actuellement l’impact des rejets d’eaux chlorées dans le Golfe de Fos. L’objectif est d’étudier la diversité et l’état écologique de 6 placettes localisées sur le pourtour du golfe dans le cadre de sorties Palmes/Masques/Tubas. Le travail effectué avec les volontaires s’est notamment attaché à relever la présence/absence d’espèces remarquables sur chaque placette, à déterminer le pourcentage d’algues vertes, brunes et rouges, à mesurer les paramètres physico-chimiques avec une sonde multiparamètres et à réaliser des observations vidéos pour le suivi des peuplements halieutiques. Pour participer, merci d’envoyer un mail à voce@institut-ecocitoyen.fr


Toutes les actus

L'institut

L'Institut écocitoyen est une association dont les missions principales sont l'acquisition de connaissances scientifiques autour des questions sanitaires et environnementales, la transmission de ces savoirs et l’organisation d’actions de surveillance et de protection de l’environnement. Pour la première fois, citoyens, élus, industriels et scientifiques collaborent à un projet commun à l'échelle d'un territoire.

SALINITE - Suivi des paramètres hydrologiques du Golfe de Fos

L'étude de la salinité revêt un caractère d'importance lorsque l'on sait que des rejets de saumure sont régulièrement réalisés dans le Golfe. Les travaux de suivi de la salinité du golfe de Fos présentés ici s'appuient sur 5 relevés réalisés à l'aide d'une sonde de mesure (salinité, température, pH, oxygène dissous, chlorophylle...), le long d'un transect prédéfini allant de Port-Saint-Louis-du-Rhône jusqu’à Port-de-Bouc en passant par le They de la Gracieuse. Les relevés sont effectués par des volontaires membres de l’Observatoire Citoyen de l’Environnement

Points Clés

  • - Répondant à un questionnement fort des usagers du Golfe.
  • - Besoin d'une durée longue de données pour interpréter les résultats.
  • - Volet participatif et citoyen de l'étude FOSSEA.


En lien

Ces campagnes participent à l'étude FOS-SEA qui pendant 3 ans s'attachera à répondre à la question des impacts des rejets de chlore dans le milieu marin.

Résultats

Les résultats de ce suivi sont traités pas extrapolation statistique, afin de visualiser la valeur des différents paramètres étudiés au sein de l’ensemble de la colonne d’eau du transect. Ces résultats sont également couplés à une étude du vent et des températures, pouvant jouer un rôle important dans la variation des paramètres de l’eau du Golfe.

Focus technique

La prise de données consiste à plonger une fois par mois une sonde multi paramètres au niveau de 5 points formant un transect entre Port-Saint-Louis-du-Rhône et Port-de-Bouc. La sonde est plongée directement en profondeur, puis doit effectuer des paliers lors de la remontée, à raison de 1 pallier de 30 secondes tous les mètres jusqu’à 3m et un palier tous les 50cm de 3m à la surface. Une sortie par mois est effectuée par les volontaires. Les résultats sont traités chaque mois sous forme d’un compte rendu et feront l’objet d’une étude plus complète lors de l’acquisition d’au moins 6 mois de mesures.

Globalement, la température de l'eau est influencée par le cycle saisonnier pouvant apporter des variations en surface de plusieurs degrés pour une moyenne annuelle de 17 °C (Méditerranée nord occidentale). Ces variations saisonnières de température peuvent être accentuées ponctuellement par l'influence des vents dominants sur la zone. En effet, le Mistral (vent de nord-ouest) favorise la remontée d'eau froide profonde, phénomène appelé « upwelling ». La salinité avec une moyenne de 38 g/l est quand à elle principalement influencée par les apports d’eau douce continentale. Dans le cas du golfe de Fos, l'apport majoritaire en eau douce provient du Rhône (1690 m3/s en moyenne). Les apports du canal de Caronte reliant l’Étang de Berre au golfe de Fos sont également notables (190 m³/s en moyenne). Les divers autres canaux se déversant dans le golfe peuvent aussi modifier très localement la salinité (débits inférieurs à 10 m³/s en général). Le pH de l'eau de mer varie entre 7,5 et 8,4 pour une moyenne de 8,2.

Sélectionner le graphique à afficher :





Publications

- Rapport d'étude 2019 : Résultats des paramètres physico-chimiques du Golfe de Fos