air eau sante sol

Etude d'imprégnation environnementale des populations de Fos-sur-Mer

L'objectif de l'étude

L’objectif de cette étude est d’évaluer, à partir de mesures d’indicateurs biologiques dans le sang et les urines, si la population vivant à Fos-sur-Mer présente des niveaux d’imprégnation aux polluants anthropiques significativement différents par rapport à un groupe témoin, tout en tenant compte des facteurs de confusion potentiels. Il s’agira de comparer les doses internes en composés émis par les sources proches d’une population exposée et d’une population témoin. L’étude pourra conduire à :
  • Mesurer une éventuelle sur-imprégnation des populations exposées à un mélange d’émissions industrielles, routières et urbaines et de possibles accumulations de substances dangereuses au niveau des tissus humains.
  • Mieux comprendre la relation entre l’environnement et les teneurs en polluants, en mettant notamment en perspective l’imprégnation individuelle par rapport à différentes situations d’expositions environnementales.
  • Identifier les facteurs influençant les taux d’imprégnation mesurés sur chaque individu.
  • Recommander une étude épidémiologique sur cette zone, afin de répondre aux interrogations que les données de santé ont suscitées chez les riverains.
  • Enfin, les résultats de cette étude constitueront des niveaux d’imprégnation initiaux qui pourront être suivis en menant des études ultérieures. Ceci pourra contribuer à évaluer les résultats des mesures de prévention mises en place.

Les atouts

  • Permettre, grâce à la recherche scientifique appliquée à un territoire, de faire progresser la connaissance en matière de contamination de l’organisme par l’exposition aux émissions industrialo-portuaires.
  • Permettre d’adapter les politiques publiques locales pour limiter les émissions de certains polluants en fonction des substances plus concentrées chez les habitants de Fos-sur-Mer et potentiellement dangereuses, et pour mettre en place des politiques de prévention en identifiant des facteurs de risque de sur-imprégnation (consommation de légumes du jardin, temps passé dans la voiture, aération du domicile…).
  • Améliorer la réglementation définissant le suivi environnemental en tenant compte de nouveaux polluants.
  • Disposer de niveaux d’imprégnation de référence pour suivre l’évolution de l’imprégnation humaine dans le temps.
  • Identifier d’éventuelles pathologies qui devraient être prioritairement suivies en fonction des substances plus concentrées chez les habitants de Fos sur Mer et de leurs effets connus sur la santé (futures études épidémiologiques, suivi sanitaire).

Définition des zones d’exposition et de non-exposition

  • La zone exposée est définie par le territoire communal de Fos-sur-Mer.
  • Les zones non-exposées sont des communes dont les limites se situent à plus de 15 km de sites industriels.
  • Afin que l’exposition de fond soit comparable entre les populations exposées et les populations témoin, les communes considérées se situent au sein du département des Bouches du Rhône.