air eau sante sol

Les lichens, reconnus comme témoins vivants des pollutions de l'air par l'APPA

2016-06-30 Les lichens, reconnus comme témoins vivants des pollutions de l'air par l'APPA

A quels types de polluants sont exposées les populations des territoires industrialo-portuaires ? Comment ces polluants se répartissent sur un territoire ? Quels sont leurs effets ? C'est pour répondre à ces questions que l'Institut Ecocitoyen a mis en place un dispositif de biosurveillance de la qualité de l'air par les lichens dès 2011 sur les territoires d'Istres Ouest Provence, du Pays de Martigues et du Pays de Salon. Ces 4 ans d'observations, de prélèvements et d'analyses ont permis de construire une méthode de suivi environnemental innovante et d'acquérir des données inédites à cette échelle sur l'effet de la pollution de l'air sur le vivant. Aujourd'hui, la revue scientifique « Pollution Atmosphérique », éditée par l'APPA, publie ces résultats et confirme la valeur de la biosurveillance en complément des mesures réglementaires de suivi de la qualité de l'air. Cet article présente les atteintes à la biodiversité lichénique et les hausses de contaminations des lichens à proximité des grands centres industriels, et montre comment le réseau de biosurveillance permet d'établir une cartographie territoriale des expositions des populations aux polluants atmosphériques.