air eau sante sol

Actions

Les volontaires inscrits travaillent actuellement sur plusieurs compartiments de l’environnement : l’air, les sols et l’eau de mer.

L'air

Mesure des pétuniasEtude de la pollution de l’air aux Composés organiques volatils via l’observation des pétunias
Plusieurs volontaires ont accueillis chez eux des plants de pétunias, plante particulièrement sensibles à la présence de certains gaz dans l’air. Après une formation assurée par un scientifique, ils observent chaque semaine leur « station » et, suivant un protocole défini, mesurent plusieurs paramètres (tailles, nombres de fleurs, nécroses…). Les stations sont réparties à Grans, Istres, Fos-sur-Mer, Port-de-Bouc et Lavéra. Après analyse des données recueillies, les résultats de cette étude (basée sur une technique nouvelle de biomonitoring environnemental) seront connus à l’automne 2014.


Comptage de lichens

Etude de la pollution atmosphérique via la biodiversité lichénique.
Les lichens étant particulièrement sensibles à la pollution atmosphérique, l’Institut conduit chaque année depuis 2011, une étude de la qualité de l’air via les lichens. Les volontaires sont formés par un chercheur à la mise en place de placettes d’observation de la biodiversité des lichens. Chaque année, ils relèvent les évolutions et les transmettent à l’Institut qui assure l’analyse des données.



Les sols

Prélèvement de solEtude du transfert sols-plantes des éléments traces métalliques
Au mois de septembre prochain des volontaires des 6 villes de Ouest Provence (et notamment les associations des jardins communaux) cultiveront des plants de batavia fournis par l’institut. Après la récolte, l’Institut procédera à l'analyse des sols, de l’eau d’arrosage et bien entendu des plants, pour mieux comprendre comment des polluants métalliques présents dans les sols peuvent migrer dans les plantes comestibles, dans quelle quantité et sous quelle forme.


Le milieu Marin

Prélèvement d'eauEtude de l’impact des rejets de saumure sur le taux de salinité des eaux du golfe de Fos.
Chaque mois, des volontaires effectuent en plusieurs points du Golfe des mesures de paramètres physiques (salinité PH, température…) à l’aide d’un matériel scientifique sur lequel ils ont été formés. Ici, ce sont les bénévoles de la Société Nautique de Port-de-Bouc et du club de plongée sous-marine de Fos-sur-Mer qui se sont inscrits dans le processus.