air eau sante sol

Un laboratoire pour être plus efficace

L’Institut Ecocitoyen a, dès sa création, défini comme prioritaire la relation la plus directe avec les structures universitaires, afin d’assurer une complète maîtrise de la chaîne d’analyses et de bénéficier de la capacité d’interprétation du milieu de la recherche scientifique. La mise en œuvre des actions en cours a donc occasionné de nombreux partenariats durables avec des laboratoires de référence en termes d’études de l’environnement et de la santé, ce qui a permis de disposer de données fiables à partir de faibles coûts d’exploitation.

En revanche, compte tenu du temps dédié à la préparation des échantillons, tant au niveau de l’équipe en termes de déplacements qu’au niveau des laboratoires partenaires en temps de mise à disposition de matériels, l’Institut Ecocitoyen s’est doté de moyens in situ pour le broyage, la pesée, le tamisage, l’étuvage et la conservation des échantillons. Ces acquisitions engendrent de fortes diminutions des coûts de fonctionnement à l’avenir. Le labo sera disponible à partir du mois de novembre.

Le processus de préparation des échantillons

  • Prélèvement sur site (sols, végétaux, particules sur filtres, eau de mer, eau douce, sédiments…)
  • Nettoyage : pour les végétaux notamment
  • Séchage : en étuve ou lyophilisateur
  • Broyage : réduit en poudre fine
  • Conditionnement : selon la nature des analyses à conduire : en flaconnage dédié ou congélation
  • Envoi au laboratoire d’analyse

Ce laboratoire sera occasionnellement ouvert aux citoyens afin qu’ils puissent appréhender la réalité.

Le lieu

D’une surface totale d'environ 100m2, le laboratoire est divisé en 2 parties : un atelier (50m2) et une zone de manipulation des échantillons entièrement aménagée. Equipé de paillasses, de points d’eau et électriques, le laboratoire accueille du matériel de préparation des échantillons et de mesures physiques.


Le matériel

etuve Etuve : destinée au séchage des échantillons (sols, lichens, végétaux, poissons...). L’étuve permet de chauffer entre 30 et 250 degrés. Outre sa capacité à sécher simultanément une grande quantité d’échantillons, elle permet également de sécher toute la verrerie du laboratoire sans risque de contamination du matériel.

Balance haute précision : la haute sensibilité qui caractérise les études environnementales nécessite de pouvoir mesurer très précisément la masse des échantillons. La balance acquise en 2013 permet une mesure au dixième de mg près.

Lyophilisateur : Il permet de sécher à froid notamment les échantillons organiques. Le principe est de sublimer l’eau contenue dans les échantillons en faisant le vide dans l’habitacle et en abaissant la température à -55 degrés. Cela permet d'éviter toute perte par évaporation, notamment pour les contaminants organiques (hydrocarbures, HAP, PCB, dioxines...)

broyeur Broyeur à billes : Cet appareil permet de réduire en poudre ultrafine les matrices solides. Cela facilite l'extraction des contaminants pour les travaux d’analyse sur les échantillons, en garantissant une homogénéité de grain et une finesse très élevée. Les éléments du broyeur à billes en contact avec les échantillons sont entièrement en zirconium afin d’éviter toute contamination, notamment en métaux.

Loupe Binoculaire : Il s’agit d’un outil qui permet de voir les échantillons avec un grossissement assez important. En outre, doté d’une caméra spécifique, la loupe binoculaire permettra d’obtenir une imagerie de grande qualité. Elle est utilisée dans l'identification des lichens par exemple.

Microscope : Grossissement plus important que la loupe binoculaire. Il est également doté d'une caméra et permet l'observation très fine au niveau cellulaire. Utilisé dans l'identification de certaines espèces de lichens par exemple, il peut aussi servir à des applications écotoxicologiques.

Système mili Q : Ce système permet la production d'eau pure et ultra pure utilisée pour la préparation de solutions d'extraction ou d'analyse et le nettoyage de la verrerie (Résistivité : 18,2 MΩ.cm à 25°C, COT < 5 ppb, Bactéries < 0,1 CFU/ml). Elle est essentielle pour la préparation des blancs d'analyse et la mise en solution des échantillons destinés à l'analyse.

Bain ultra son ou sonicateur: Permet de réaliser une procédure accélérée de nettoyage d'échantillons, de pièces ou de dissolution de produits par l'effet mécanique d'ondes ultrasonores.

Sorbonne : C'est une hotte de laboratoire munies de parois latérales, d'une paroi frontale et d'un registre de fond permettant l'aspiration haute et basse des vapeurs. Elle permet l'extraction des vapeurs toxiques des produits utilisés lors de manipulations. Sa fonction première est de protéger le manipulateur. le manipulateur.