air eau sante sol

Santé

L’imprégnation humaine aux contaminants est la conséquence de l’exposition d’une population aux polluants présents dans l’environnement et l’alimentation.

Dans un environnement soumis à d’importantes sources de pollutions, il est nécessaire de connaître le taux d’imprégnation des populations, dans un double objectif de vigilance et de connaissance : il s’agit en effet de pouvoir alerter sur une exposition importante à certains polluants, et d’en observer les éventuels effets sur l’organisme.

L’imprégnation des populations aux polluants environnementaux peut être mise en relation avec les pathologies observées.

Mesure de l'imprégnation humaine

Au regard des expositions multiples que connaissent les populations riveraines des installations industrielles et des grands axes routiers, l’Institut Ecocitoyen prépare la réalisation d’une étude d’imprégnation des populations de Fos-sur-Mer aux polluants émis par les principales sources.

L’étude d’imprégnation des populations consiste en des mesures de concentrations présentes dans des matrices adéquates (ex : sang, urine, cheveux…) pour le type de polluant recherché, permettant d’informer sur la quantité de substances récemment absorbées et stockées au sein des tissus.

Les principales étapes de réalisation de cette étude doivent :

  • Etablir un spectre moyen des pollutions caractéristiques du territoire de Fos-sur-Mer. Faire correspondre à ces pollutions les matrices adéquates pour leur caractérisation
  • Choisir une zone témoin non exposée aux pollutions identifiées à Fos-sur-Mer
  • Définir les populations d’étude et les populations témoins
  • Mesurer leur imprégnation par certaines des pollutions identifiées
  • Identifier les facteurs influençant ces imprégnations grâce au recueil de données individuelles par questionnaire (alimentation, habitudes, travail…)