air eau sante sol

Pollution de l'Air

Sources d'émissions

Détermination des sources

Une étude de sources permet de quantifier la contribution relative des divers émetteurs d'aérosol aux concentrations atmosphériques d'aérosol mesurées en un lieu. Ce type d'étude requière une caractérisation préalable des empreintes chimiques des principales sources possible.

source

Débutée à l'automne 2012, la mise en œuvre de l’étude de sources a bénéficié d'une méthodologie innovante pour la caractérisation des empreintes chimiques des principales sources sur le pourtour du Golfe de Fos. Cette méthodologie permet d'assurer une précision maximale dans la caractérisation des sources, ce qui crédibilisera le résultat final de détermination des sources majoritaires des aérosols sur les villes de Fos-sur Mer et Port St Louis.
Pour rappel, le principal développement consiste à placer dans l'axe du vent des systèmes de prélèvements identiques en amont et en aval des sites sources ce qui permet de :

  • Collecter l’ensemble de la source, y compris les émissions diffuses
  • Prélever un aérosol vieilli et à l’équilibre atmosphérique

La nécessité d’utiliser deux dispositifs de prélèvement a conduit l’Institut et l’AASQA AirPACA à mutualiser leurs équipements, évitant ainsi des investissements lourds et injustifiés.
Ce dispositif conjoint a été mis en œuvre en 2013 pour la caractérisation des profils d’émission des sources liées à l’activité sidérurgique (aciérie, laitier, cokerie/agglomération/hauts fourneaux) et à celle des terminaux minéraliers. De plus, dans le cadre d’une convention industrielle de formation par la recherche finançant l’emploi d’un doctorant, l’Institut a contribué à analyser les traceurs au sein de 110 filtres prélevés en sites récepteurs (Fos-sur-Mer, Port-Saint-Louis).

Partenariat et organisation : Dans le cadre de son programme SOURCES, l'Institut Écocitoyen prend en charge la réalisation des prélèvements des échantillons qui seront utilisés pour établir les signatures chimiques des principales sources de particules impactant la ville de Fos-sur-Mer. Pour cela, l'Institut Écocitoyen aura recours à un préleveur sur filtres à haut-débit qui pourra être déplacé en fonction des sources d'émission étudiées dans une station mobile adaptée. Afin de réduire les prélèvements aux seuls périodes de vent favorable, le préleveur sera asservi à une girouette-anémomètre de précision également installée sur la station mobile. L'ensemble de cet équipement sera mobilisé sur les sources industrialo-portuaires dans un premier temps, notamment les installations suivantes :

  • Aciérie & Cokerie - Agglo - Hauts-Fourneaux
  • Pétrochimie
  • Raffinerie
  • Incinération d'ordures ménagères
  • Incinération de déchets industriels
  • Cimenterie
  • Port Minéralier