air eau sante sol

Mesure des sous-produits de chloration dans les eaux du Golfe de Fos

L'étude de contamination de la chair de congres conduite en 2013 a montré la quasi absence de dioxine dans les filets, de fortes teneurs en mercure pour les poissons pêchés près de Port-de-Bouc, et la présence de sous-produits de chloration, notamment le 2,4,6 Tribromophénols au sein de la moitié des poissons pêchés. Compte tenu du contexte local avec la présence et les projets de développement de terminaux méthaniers qui utilisent les procédés de chloration, l'Institut a recherché directement la présence de ces composés dans les eaux de mer. Un premier travail bibliographique sur les sous-produits de chloration avait été effectué dans le cadre d'un stage en 2011. C'est également dans le cadre d'un stage de master 2 que les prélèvements, les analyses de sous-produits de chloration et les premières interprétations ont été réalisées.

Le chlore libre a une toxicité avérée sur la vie marine, compte tenu de son caractère anti-fouling. Des niveaux de 0,2 mg/l (à peine supérieur aux niveaux d'autorisation) entraînent la disparition de la vie bactérienne. Compte tenu des volumes rejetés dans le Golfe, on peut s'attendre à un impact négatif sur le milieu marin. Les sous-produits de chloration ont également leur toxicité (le plus toxique étant le dibromoacétonitrile).

Mise en oeuvre :

En 2014, l'Institut a réalisé 2 campagnes : une en février qui s'est déroulée par vent faible, légèrement dominé par le secteur sud. Les prélèvements ont été réalisés par bouteille Niskin, avec enregistrement de paramètres physico-chimiques tels que température, salinité, pH. Une autre campagne s'est déroulée en été (fin juin).

On a remarqué une salinité très faible sur les 3 premiers mètres de la colonne d'eau : 30 à 34 g/l pour une moyenne située entre 37 et 39 g/l en Méditerranée. Ces écarts de salinité sont typiques d'entrées du Rhône par vent faible. Au sein du canal de Rhône à Fos, on remarque des entrées d'eau salée dans les derniers mètres de la colonne d'eau. Concernant la température, sur les sites classiques, les courbes suivent à peu près la salinité. Sur l'exutoire d'Elengy, le DeltaT est de -1 à -1,5°C (autorisation à -6°C).

Les prélèvements ont été systématiquement faits en surface et à une profondeur de 3-4m (voire 7 m).