air eau sante sol

Etude d'imprégnation environnementale des populations de Fos-sur-Mer

Analyse statistique des données

En ce qui concerne l’analyse statistique, les méthodes retenues sont les suivantes :

  • Une première analyse descriptive relative à l’imprégnation de ces deux populations. Les variables recueillies dans les questionnaires seront également comparées.
  • Dans un second temps, pour tester la relation entre les valeurs des différents marqueurs caractéristiques des activités locales industrielles mesurées dans le sang et l’urine des deux populations, des modèles linéaires multivariés seront utilisés.
L’analyse statistique de cette étude se fonde sur le travail réalisé au sein de l’étude d’imprégnation par les dioxines de l’INVS : une description de la population d’étude en fonction de sa composition générale et des différentes sources d’exposition aux polluants mesurés.

Communication

foule

Les résultats individuels des dosages biologiques et des dosages de métaux lourds seront transmis au médecin traitant de chaque participant. Ce dernier en assurera la transmission au volontaire, facilitée par l’existence de valeurs de référence. Les résultats individuels en dioxines, PCB et HAP, qui sont à l’heure actuelle difficilement interprétables du fait du manque de valeurs de référence, seront transmis au médecin traitant dans un deuxième temps. Ils seront accompagnés des résultats globaux de l’étude permettant au médecin de situer les résultats individuels au sein des résultats de la cohorte. Les médecins investigateurs et les toxicologues impliqués dans l’étude travailleront en collaboration avec les médecins traitants pour les interprétations ou les éventuelles questions des participants.

L’ensemble des médecins généralistes exerçant sur les deux zones ont reçu en amont un courrier leur présentant l’étude et proposant un rendez-vous avec l’investigateur principal. Lors de ce rendez-vous, un protocole complet de l’étude a été donné au médecin, ainsi que des plaquettes de présentation de l’étude à destination des patients désirant des informations. Les contacts des toxicologues et médecins investigateurs ont été transmis aux médecins traitants pour toute question lors de la remise des résultats.

Une fois l’ensemble des résultats traités, des réunions publiques seront organisées dans chacune des communes concernées pour divulguer les résultats et conclusions de l’étude. Suite à ces réunions publiques, la divulgation des résultats fera l’objet d’un rapport scientifique (validé par le comité de pilotage) disponible sur le site internet de l’Institut ainsi que d’un traitement par voie de presse (généraliste et scientifique).