air eau sante sol

Sources des Particules à Fos-sur-Mer : Caractérisation des Profils d'émissions

Organisation et Partenariats

Dans le cadre de son programme ESTAMPE, l'Institut Écocitoyen prend en charge la réalisation des prélèvements des échantillons qui seront utilisés pour établir les signatures chimiques des principales sources de particules impactant la ville de Fos-sur-Mer. Pour cela, l'Institut Écocitoyen aura recours deux préleveurs sur filtres à haut-débit qui pourront être déplacés en fonction des sources d'émission étudiées dans deux stations mobiles adaptées(l'une apparetenant à l'Institut Ecocitoyen et l'autre prêtée par AirPaca). Afin de réduire les prélèvements aux seules périodes de vent favorable, les préleveurs seront asservis à des girouettes-anémomètres de précision également installées sur les stations mobiles. L'ensemble de cet équipement sera mobilisé sur les sources industrialo-portuaires dans un premier temps, notamment les installations suivantes :
  • Aciérie & Cokerie - Agglo - Hauts-Fourneaux
  • Pétrochimie
  • Raffinerie
  • Incinération d'ordures ménagères
  • Incinération de déchets industriels
  • Cimenterie
  • Port Minéralier
Les analyses chimiques de ces prélèvements seront réalisées par le LCE et ses partenaires habituels dans ses études de sources, qui effectuera également avec l'Institut Écocitoyen une première recherche des marqueurs potentiels pour réaliser les signatures chimiques.

Enfin, ces résultats seront appliqués en site récepteur et permettront d'y déterminer les contributions relatives des sources étudiées par différents modèles. Dans ce but, l'AASQA AIRPACA réalisera des prélèvements de manière similaire à ceux de l'Institut Écocitoyen (préleveur haut-débit sur filtres dans une station mobile ou fixe) notamment à Fos-Carabins et Port-Saint-Louis-du-Rhône.
Lors de la détermination des différentes contributions aux aérosols prélevés sur ces sites, les sources liées au trafic routier et à la combustion de biomasse déjà disponibles au LCE seront prises en compte. L'ensemble des partenaires cités précédemment prendront part aux interprétations issues de cette dernière phase de partenariat.

Suite à ces travaux (prévus pour 3 ans), les contributions des sources d'émission de particules étudiées pourront être déterminées dans tous les prélèvements réalisés sur filtre en site récepteur par l'Institut Écocitoyen en partenariat avec le LCE. L'Institut Écocitoyen pourra également réaliser des études complémentaires afin de déterminer des signatures de sources additionnelles pouvant être intégrées.